Vous êtes ici : Accueil > Actions > Actions de littérature > Le jogging d’écriture
















Vous êtes ici : Accueil > Actions > Actions de littérature > Le jogging d’écriture

Documents joints

Publié : 31 août
Format PDF Enregistrer au format PDF

Le jogging d’écriture

Le jogging d’écriture

Cette action est à mener tout au long de l’année. Elle ne nécessite pas d’inscription. Un retour de votre part nous permettra de faire évoluer cette action en fontion de vos remarques, de vos attentes.

Ce projet, intitulé « jogging d’écriture » d’après une pratique québécoise, s’inscrit dans une pratique d’ateliers d’écriture. Le jogging d’écriture qui dans certaines classes prend le nom de "Rédaction du jour" est un travail d’écriture court, rituel et facile à mettre en place.

La pratique d’ateliers d’écriture doit se concevoir à partir de trois impératifs : courts (10 min), ludiques et fréquents (3 à 4 fois par semaine).

OBJECTIFS GÉNÉRAUX

- Développer la fluidité de l’écriture chez les élèves en désacralisant l’acte d’écrire.
- Savoir utiliser l’écrit comme moyen d’exprimer sa pensée, ses émotions, sa colère...
- Former le groupe classe en ayant des activités communes.

COMPÉTENCES VISÉES

- Être capable de s’exprimer par l’écriture (Cycle 2).
- Être capable d’inventer ou de réaliser des textes à visée expressive (Cycle 3).

ORGANISATION

Il s’agit de 10 minutes durant lesquelles, on doit écrire, laisser sa plume courir, oser s’exprimer par l’écriture sur un thème donné.
Les 5 premières minutes sont consacrées à réfléchir :
- à ce que l’on veut dire (représentation initiale)
- puis à comment on veut le dire (la mise en mot)
Les 5 dernières minutes sont consacrées
- à consigner ce dire par l’écrit (=l’écriture)
La fin du temps est annoncée une minute avant pour avoir le temps de terminer sa phrase ou son texte.

L’objectif est d’écrire pendant 5 minutes. Tout le monde écrit y compris l’enseignant(e) (si c’est possible).
Le temps étant court, les élèves ne peuvent utiliser d’aide à l’écriture. Les élèves de cycle 2, ils sont obligés de faire appel à leurs connaissances du code et aux mots mémorisés. En cycle 3, ils essaient de proposer une écriture correcte des mots, de penser à la ponctuation et de réaliser les accords au sein des groupes nominaux et les accords sujet-verbe.

SUPPORT

Un carnet d’écrivain, un journal avec ou sans lignes... Peu importe l’outil mais il n’est consacré qu’à cette activité.

CORRECTION

L’enseignant ne corrige pas les erreurs d’orthographe ; ce n’est pas l’objectif ici (ce point doit être expliqué aux élèves et à leurs parents) ; toutefois, il peut écrire 3 types de remarques (pas en rouge, si possible) à la fin du texte :
- Remarque 1 : un commentaire sur le fond du texte (Ex : Tu as dû passer un très bon week-end).
- Remarque 2 : un commentaire positif sur la forme (Ex : Tu as bien mis les majuscules en début de phrase ou Tu as fait attention à l’orthographe des mots).
- Remarque 3 : un ou deux points sur lesquels l’élève devra porter son attention lors de l’écriture du sujet suivant (Ex : Pense à construire des phrases avec des majuscules en début et des points à la fin).
La correction (orthographique ou syntaxique) peut être effectuée (il est difficile en tant qu’enseignant de laisser des écrits avec des fautes) mais ce n’est pas le but de l’activité. L’enseignant peut alors corriger ces écrits à un autre moment (en APC, par exemple), il peut aussi corriger lui-même les fautes.

LE PARTAGE

Certains élèves peuvent lire un passage de leur texte. Les textes peuvent aussi être afficher. Il conviendra de proposer la lecture ou l’affichage des écrits aux seuls volontaires.

ET APRÈS... QUELLE ÉVALUATION ?

Un texte ne fait jamais l’objet d’une réécriture. Le même type de contrainte est redonné régulièrement afin de permettre aux élèves de progresser. Une même contrainte revient tous les 18 jours.

L’évaluation peut être quantitative :
- est-ce que tout le monde écrit ?
- combien de mots chacun a écrit ?
ou qualitative :
- les élèves restent-ils dans le sujet, respectent-ils la contrainte ?

Un calendrier annuel recensant les sujets d’écriture est joint.

ce projet peut aussi être proposé aux élèves de maternelle ou de CP qui travailleront en dictée à l’adulte, de manière collective ou par groupes, voire individuelle lors des temps d’accueil.